Les délices de la Maison Melda

D’abord artiste professionnelle, puis gestionnaire en développement social, Catherine Kammer-Mayer est maintenant ambassadrice de sa communauté et restauratrice. La Maison Melda est l’aboutissement créatif de son parcours.

Tout a commencé par une rencontre fortuite qui a mené Catherine dans l’immeuble qui allait devenir la Maison Melda. Martine Whalen, résidente de Saint-Pierre-de-Wakefield, l’a présenté à la propriétaire, Laurie De Rainville, petite-fille d’Imelda et Lucien Mathé, ceux qui ont construit la maison dans les années 1940.

À l’époque, « Melda » tenait un magasin dans cette maison. Elle était reconnue pour y accueillir chaleureusement les gens de la région. Cette histoire a été l’étincelle qui a enflammé l’esprit entrepreneurial de Catherine. C’est ainsi qu’en juin 2019, elle achète l’immeuble. Après six mois de rénovations, elle ouvre les portes de son micro-bistro. Au début, l’aventure ne compte que Catherine et sa mère, Gyslaine Dumont, une habituée de la gestion d’entreprises (elle était propriétaire d’un «bed and breakfast» à Gatineau). De surcroît, Gyslaine est aussi une passionnée de gastronomie!

En février 2020, le bistro commençait à avoir le vent dans les voiles; il comptait 14 places pour les repas et un service de prêt-à-emporter gourmet. Le chef Travis Labonté venait de se joindre à l’équipe, ainsi que sa cousine Elisa, responsable de la création des desserts.

Puis la COVID-19 a frappé.

La Maison Melda s’est alors tournée vers le prêt-à-manger, son service de traiteur et sa petite boutique de produits artisanaux; L’effet-vert-sens, tenue par Marie-Claude Lachaine. Actuellement, l’équipe prépare 160 repas par semaine. Le mot s’est vite passé que la Maison Melda était l’endroit où aller pour de délicieux plats nourrissants.

Chef Labonté est le « maestro » de la cuisine. Son équipe prépare des plats alléchants de fine cuisine qui varient de semaine en semaine selon les ingrédients de saison et la créativité du chef.

Une expansion de la boutique est dans les plans, incluant une possible pâtisserie au deuxième étage. L’équipe cherche toujours une façon de soutenir les artisans locaux.

Grâce à son engagement en développement social, Catherine connaissait déjà la SADC avant la pandémie. Les institutions financières traditionnelles ont refusé de financer l’achat de l’immeuble pour sa transformation en restaurant. De son côté, la SADC a vu le potentiel de l’idée de Catherine et a joué un rôle crucial dans son financement. Comme tant d’autres entreprises en cette période, la Maison Melda a dû s’adapter à la situation, mais elle a tout de même eu besoin d’aide, surtout pendant les semaines de confinement. La SADC a été là pour soutenir la Maison Melda, pour aider l’équipe à persévérer et même à diversifier leurs activités.

La Maison Melda vous accueille au : 754 Rue Principale, Val-des-Monts, QC J8N 0H5

(873) 416-0353

www.maisonmelda.ca

facebook.com/maisonmeldabistro