Fromagerie Les Folies Bergères: des passionnés près des consommateurs

Folies Bergeres FR

La région de la Petite-Nation regorge de trésors agroalimentaires. Au tournant d’un rang de Saint-André-Avellin, de Ripon ou encore de Chénéville ou sur la rue Principale de Montebello, il est facile de tomber sous le charme des entreprises offrant des produits locaux tout simplement délicieux.

Parmi la centaine de producteurs qui peuplent le territoire, il y a deux véritables passionnés, Christian Girard et Maggie Paradis, les propriétaires de la Fromagerie Les Folies Bergères. Située entre Saint-Sixte et Ripon, cette entreprise est un trésor caché aux produits qui se retrouvent sur des milliers de tables annuellement, au grand bonheur des plus gourmets.

C’est le destin qui a permis au couple de découvrir cette ferme sur la route 317. Ils ont manqué d’essence tout juste devant le bout de terre qui allait leur faire vivre pleinement leur nouvelle passion d’agriculteurs à la suite d’une retraite comme militaires.

Laissons Maggie Paradis raconter la suite de l’aventure qui dure depuis maintenant un quart de siècle.

« C’est tout à fait par hasard que nous sommes tombés sur cette ferme, se souvient-elle. Nous l’avons donc acheté pour nous y établir et surtout pour développer notre véritable passion qui brûle encore en nous aujourd’hui. Après des formations en démarrage d’entreprise et en production ovine, nous avons décidé d’aller de l’avant avec notre troupeau de brebis et d’agnelles. »

Des produits de qualités

Qui aurait dit qu’une simple panne d’essence mènerait à une telle aventure entrepreneuriale ? Aujourd’hui, la ferme produit entre 25 000 et 30 000 litres de lait avec 125 brebis et 25 agnelles. De plus, ils produisent entre 100 et 125 agneaux de marché qui sont vendus directement aux clients.

Ce troupeau est alimenté exclusivement de soin sec en hiver et des grains entiers incluant le grain de lin. Lors de la saison estivale, les brebis sortent tous les jours pour brouter l’herbe fraîche et faire de l’exercice. Ce souci de la qualité est constamment dans l’esprit du couple d’entrepreneurs. Voilà un aspect important, puisque ce troupeau est à l’origine de la grande popularité de leurs produits.

Une crise change la donne

En 2008, à la suite de l’augmentation des cas de listériose signalés au Québec et en Ontario, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) mettait l’industrie des producteurs de fromages fins en pause. Cette crise a touché non seulement le milieu fromager, mais l’ensemble des entreprises vendant leur précieux lait permettant de confectionner les produits.

« À l’époque, nous avions deux excellents clients qui achetaient toute notre production de lait, se rappelle Mme Paradis. Avec ce dur coup, nous n’avions plus le choix de nous adapter. Nous sommes retournés en plan d’affaires et en montage financier pour nous lancer dans la transformation en créant notre fromagerie. Une fois de plus, nous n’avons pas pris le chemin le plus facile, mais c’est un secteur qui nous passionnait réellement par son côté créatif. C’est donc en 2009 que nous avons mis sur les tablettes nos premiers fromages. »

La Petite Folie, un fromage 100 % lait de brebis, est le produit qui a fait connaître l’entreprise partout en Outaouais. Depuis, le Fou Fou Feta, L’Apprenti sorcier, Le Jupon frivole, La coulée douce, La Petite démone, La Sorcière bien aimée, La chèvre fatale, La chèvre d’art, La fabuleuse, le Moment de folie, le Ewe’s Fluffy, le Ave Ceasar et le yogourt de brebis sont venus garnir les tablettes des différents points de vente.

« Un moment magique pour moi est de me retrouver devant un bassin de lait, lance Mme Paradis. J’adore créer différents produits, soit d’aller du liquide vers le solide. Être dans cette industrie, c’est travailler avec du vivant, il faut constamment rester attentif pour livrer des fromages de qualité. Je suis en mesure de développer mon côté artistique avec cette entreprise qui me fait encore vibrer. »

Leurs produits sont sur les tablettes d’une cinquantaine de points de vente partout en Outaouais et à Ottawa. Dans la Lièvre, ils sont disponibles chez Fine & Fûtés et 15 détaillants dans la Petite-Nation dont les Metro de Chénéville, Saint-André-Avellin et Thurso ainsi que le Marché Faubert et l’Intermarché. Ils peuvent aussi être achetés en ligne sur le site web de l’entreprise.

Vous pourrez aussi croiser Maggie et Christian dans les marchés publics du parc Moussette les jeudis, Westboro et Kanata les samedis et Lansdowne les dimanches. Pour le couple, ce contact direct avec les consommateurs est extrêmement valorisant.

« J’apprécie que les gens viennent me poser des questions sur l’agriculture notamment. J’aime les aider en leur partageant mes expériences et des conseils », conclut cette véritable passionnée à l’énergie débordante.

Une collaboration appréciée

La SADC de Papineau-Collines est impliquée depuis de nombreuses années au sein de cette entreprise. L’organisme de développement économique a notamment permis, l’an dernier, aux propriétaires de la fromagerie d’obtenir un prêt pour faire face la pandémie et les aider à rencontrer leurs obligations.

Le SADC de Papineau-Collines a également toujours fait la promotion de cette entreprise et ce, depuis ses débuts. Le couple d’entrepreneurs est d’avis que cette importante collaboration est venue grandement faciliter les choses depuis la création de leur entreprise

Fromagerie Les Folies Bergères

955, Route 317, Saint-Sixte

819 983-4010

www.lafromagerielesfoliesbergeres.ca